Notions d'aquariophilie

Présentation aux étudiants en Technique de Santé Animale dans le cadre du cours «Animaux exotiques»

Liens utiles : Guide d'aquariophilie élémentaire (.pdf): www.hagen.com/pdf/aquatic/bagfr.pdf

Site de la Société d'Aquariophilie de Montréal: www.aquasam.qc.ca/

Portail Aquariopédia (sur Wikipedia): fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Aquariophilie

Fishbase (32400 espèces, 299200 noms communs, 51800 images, 47500 références): www.fishbase.org

Consultez aussi les notes du cours d'anatomie de l'an passé et les annexes.

Liste des familles de poissons d'eau douce les plus communes en aquariophilie

Tableau1_Familles

Liste des différentes familles de poissons les plus communes en aquariophilie

  1. La famille des Anabantidés (Les labyrinthidés)
  2. La famille des Callichthyidés (Les siluriformes)
  3. La famille des Characidés (Characidés américains et africains)
  4. La famille des Cichlidés (Cichlidés nains, de rivières et de grands lacs)
  5. La famille des Cobitidés (Les loches)
  6. La famille des Cyprinidés (La plus grande famille de poissons d'eau douce)
  7. La famille des Cyprinodontidés (Les killies ovipares)
  8. La famille des Loricariidés (Les plécos)
  9. Les Melanoténiidés (Les arc-en-ciel "rainbows")
  10. La famille des Poeciliidés (Les vivipares)

Description des différentes familles de poissons tropicaux

1- La familles des Anabatidés

Les Anabatidés (Ordre: Perciformes, famille des Anabantidae) sont des poissons d'eau douce adaptés à des milieux aquatiques pauvres en oxygène.

Les poissons de cette famille ont développé un organe situé dans la tête appelé le labyrinthe. Il s'agit d'une structure richement vascularisée captant l'oxygène de l'air et le faisant passer dans le sang. Cet organe ne remplace pas les branchies, qui sont pleinement fonctionnelles.

Originaires principalement d'Orient.
Préférence pour une eau de pH neutre à légèrement acide.
Accepte les nourritures commerciales (vers rouges séchés à froid).
Certaines espèces sont combatives entres elles (intraspécifique).

Dimorphisme sexuel pas toujours évident!
La femelle pourrait être de couleurs beaucoup plus ternes ou avoir les mêmes couleurs que le mâle.
Les nageoires pelviennes (ventrales) des deux sexes sont souvent en forme de filaments.

Indice: la plupart du temps, la femelle a l'abdomen plus rebondi, sa nageoire dorsale est ronde tandis que celle du mâle est pointue.

Mode de reproduction: beaucoup d'espèces de Labyrinthidés construisent un nid de bulles où ils déposent leurs œufs (ovipares).

Liste des genres populaires en aquariophilie

Exemples:

2- La familles des Callichthyidés

Les Callichthyidés (Ordre: Siluriformes, famille des Callichthyidae) forment une famille de d'eau douce, aussi appelés les poissons-chats cuirassés.

Les poissons de cette famille sont des animaux pacifiques très appréciés en aquariophilie car ils fouillent le constamment le sol à la recherche de nourriture.

Petite famille de poissons ovipares endémiques à l'Amérique du Sud.
Très rustiques, ils s'accommodent de tous les types d'eau.
Excellents nettoyeurs pour l'aquarium (consomment le surplus de nourriture).
Préférence pour la compagnie d'autres spécimens de son espèce.

Dimorphisme sexuel pas toujours évident!
La femelle porte les mêmes couleurs que le mâle.

Indice: Vue du dessus, la femelle a l'abdomen plus rond et large, à maturité, elle est plus grosse que le mâle.

Liste des genres populaires en aquariophilie

Exemples:

3- La famille des Characidés

Les Characidés (Ordre: Characiformes, famille des Characidae) ou Characins forment une famille de poissons d'eau douce tropicales très répandue.

Ce sont des hôtes de choix en aquariophilie du fait de leur grande diversité et de leur maintenance facile Cependant, ils vivent pour la plupart en bancs et il faut veiller à leur fournir une eau de bonne qualité et suffisamment d'espace pour nager.

Ces poissons couvrent un grand territoire dans une grande variété d'habitats.
On les retrouve principalement en Amérique du Sud et Centrale.
Préférence pour une eau douce et de pH légèrement acide à acide.
C'est la quatrième plus grande famille de poissons avec 776 espèces classées dans 152 genres.
Donc, il n'y a pas de liste des genres incluses dans ces notes de cours, OUF!

Parmi les poissons de la famille des Characidés, les plus populaires sont les tétras (à maintenir en bandes inter ou intraspécifiques).
Ovipares. Sont très petits, très jolis et généralement pacifiques sauf le Piranha (Serrasalmus nattereri) qui possède une solide dentition.

Dimorphisme sexuel jamais évident!
La femelle porte les mêmes couleurs que le mâle et la plupart du temps, les deux sexes sont identiques.

Liste des genres populaires en aquariophilie

Exemples:

4- La famille des Cichlidés

La famille des Cichlidés (famille des Cichlidae) ou Cichlides comporte plus de 200 genres et entre 1 600 et 1 800 espèces, réparties principalement en Afrique, en Amérique centrale et du Sud, au Moyen-Orient et sur les côtes sud des Indes.

Donc, encore une fois, il n'y a pas plus de liste des genres incluses dans ces notes de cours, OUFx2!

Poissons peu délicats pour la plupart et de mœurs parfois évoluées les cichlidés fascinent les aquariophiles.

Les espèces de fleuves et de rivières préfèrent une eau plus acide que les espèces des grands lacs qui demandent une eau dure au pH élevé.

Certaines espèces sont pacifiques, d'autres agressives et apprécient les proies vivantes.

Mode de reproduction: plusieurs représentants du cette famille pratiquent l'incubation buccale, maternelle, paternelle ou biparentale des oeufs. Ils sont jalousement surveillés par les parents, qui n'hésitent pas à veiller sur leur progéniture longtemps après l'éclosion, en offrant, pour certaines espèces, leur bouche comme protection et moyen de locomotion aux alevins. Ils sont ovipares.

Dimorphisme sexuel toujours très évident!

Indice: remarquez les ocelles de forme arrondie sur la nageoire anale des femelles.

Quelques caractéristiques:
Nageoires dorsales et anales constituées de rayons épineux dans la partie antérieure et mous dans la partie postérieure.
Parfois les pelviennes sont aussi dotées de quelques rayons épineux durs et pointus.
Absence de dents sur le palais mais présence de dents pharyngiennes et dents maxillaires.
Ligne latérale interrompue chez la plupart des espèces, en deux et parfois trois segments.
Une seule paire de narines (contre deux pour la plupart des poissons - voir ligne latérale).

Liste des genres populaires en aquariophilie

Exemples:

5- La famille des Cobitidés

Les loches ou Cobitidés (famille des Cobitidae) forment une famille de poissons d'eau douce appartenant à l'ordre des Cypriniformes.

Petite famille de poissons ovipares au corps allongé, anguilliforme.
Généralement nocturnes, les espèces de cette famille aiment vivre au fond de l'aquarium.

Liste des genres populaires en aquariophilie

Exemples:

6- La famille des Cyprinidés

Les cyprinidés (famille des Cyprinidae) forment la plus grande famille de poissons d'eau douce avec environ 2 450 espèces réparties dans environ 318 genres:o):o):o)

Ces espèces ont une importance considérable du fait de leur pêche ou bien de leur élevage en pisciculture ou en aquariophilie.

Cette famille est caractérisée par une tête forte, une bouche peu fendue, un corps écailleux.
La nageoire dorsale précédée d'un rayon osseux, et la nageoire anale armée d'un fort aiguillon.
Ils n'ont pas de dents et broient leur nourriture avec des plaques osseuses.
Poissons peu délicats convenant pour les débutants.
Ovipares.

Liste des genres populaires en aquariophilie

Exemples:

La famille des Cyprinidés possèdent aussi des poissons d'eau froide qui peuvent également vivre en eau de la température de la pièce.

Exemples:

7- La famille des Cyprinodontidés

À part les caractéristiques typiques des poissons osseux, les Cyprinodontidés (famille des Cyprinodontidae)

Petite famille d'environ 200 espèces provenant d'Afrique et d'Amérique.

Mode de reproduction: les mâles possèdent un organe copulateur appelé gonopode qui leur est particulier.

Liste des genres populaires en aquariophilie

Exemples:

8- La famille des Loricariidés

C'est la plus grande famille de poisson-chat (famille des Loricariidae) comprend environ 684 espèces de près de 92 genres, avec de nouvelles espèces décrites chaque année (!)

Proviennent des eaux douces et des zones tropicales et subtropicales d'Amérique du Sud (du Costa Rica à l'Argentine).
Ces poissons, pour la plupart nocturnes, sont connus pour leur ventouse buccale, et les plaques osseuses couvrant leur corps.
Plusieurs genres sont vendus sous le nom de plécos, notamment le pléco commun, et sont très populaires en aquariophilie.
Certaines espèces sont territoriales, alors que d'autres, comme les Otocinclus (Otocinclus affinis), préfèrent vivre au sein d'un groupe.

Mode de reproduction: Ovipares et disposant d'un large éventail de stratégies de reproduction, comprenant la cavité de frai, la fixation des œufs sur le revers de roches et le transport des œufs. Les soins parentaux sont généralement importants - ces derniers défendent les oeufs et entretiennent les alevins.

Dimorphisme sexuel jamais évident!

Quelques caractéristiques:
La bouche et les dents sont aussi adaptés à l'alimentation, ils sont capables d'avaler une grande variété d'aliments tels que les algues, les invertébrés et les détritus. Un grand nombre d'espèces sont limivores (c'est-à-dire qu'elles se nourrissent du tapis algaire, et des animalcules qui y vivent), mais certaines, sont xylophages : une flore de commensaux du tube digestif (bactéries et protozoaires) leur permet de consommer et digérer la lignine du bois.

Liste des genres populaires en aquariophilie

Exemples:

9- La famille de Melanoténiidés

Les poissons arc-en-ciel (famille des Melanoteniidae) sont une famille de poissons d'eau douce que l'on trouve dans le nord et l'est de l'Australie et la Nouvelle-Guinée et dans les îles du Sud-Est asiatique.

Poissons très colorés qui vivent dans un large éventail d'habitats d'eau douce.

Liste des genres populaires en aquariophilie

Exemples:

10- La famille des Poeciliidés

Les Poeciliidés (famille de Poeciliidae) forment une famille de poissons ovovivipares d'eau douce qui comprend les poissons les plus connus en aquariophilie.

La distribution initiale de la famille se situe dans sud-est des États-Unis, en Argentine et en Afrique centrale et du sud, y compris Madagascar. Aujourd'hui les Poeciliidés peuvent être trouvés dans toutes les zones tropicales et subtropicales du monde.

Préférence pour une eau alcaline et dure.
Poissons d'ornements robustes d'une beauté extrême et peu coûteux.
Poissons ovovivipares parmi les plus faciles à élever (les œufs sont incubés et éclosent dans le ventre de la femelle).

Dimorphisme sexuel très évident!
Chez le mâle, la nageoire anale est modifiée en un gonopode permettant une fécondation interne.

Liste des genres populaires en aquariophilie

Exemples:

L'AQUARIUM

A- Choix d'un aquarium

Le choix d'un aquarium est relié à plusieurs facteurs dont:

Mais peu importe votre choix, il doit être facile d'accès pour pouvoir s'en occuper facilement.

Il est bon aussi de prévoir un bac d'isolation (10-20 litres)

Le bocal « à poissons rouges » n'est pas conseillé (pour la plupart des poissons).

Note: Si on place l'aquarium dans un endroit où l'on s'assoit, il doit se situer à environ 36 pouces (80 cm) du sol pour permettre une observation agréable.

B- L'éclairage

Les poissons et surtout les plantes de l'aquarium nécessitent de l'éclairage, qu'il soit naturel ou artificiel.

Éclairage naturel:

Éclairage artificiel:

C- L'aération

Les principes de l'aération:

D- La filtration

Essentiels au bon fonctionnement de l'aquarium, différents filtres se vendent en animalerie (volume de l'aquarium):

Distinction des 3 types de filtration:

Il est à noter qu'un bac sans filtre est viable pourvu que la densité en poisson soit basse, que l'on ne donne pas de nourriture en excès, et qu'il soit abondamment garni de plantes vivantes.

E- Le chauffage

F- Les autres accessoires

INSTALLATION DE L'AQUARIUM

1. Déballez l'aquarium et les accessoires. Rincez-les bien.

Les poissons sont des animaux fragiles étroitement liés à leur environnement. N'utilisez JAMAIS de savon.

2. Installez l'aquarium sur un support approprié.

L'eau c'est lourd, un litre = 1 kilo, pensez-y. Un aquarium entièrement aménagé et rempli d'eau pèsera environ 1,2 kg par litre.

3. Recouvrez le fond de gravier rincé, utilisez du gravier de 2mm à 5mm de diamètre (pas trop fin).

Vérifiez la granulométrie du substrat, elle varie selon les aménagements et selon la taille et le comportement des habitants.

4. Installez les appareils: pompe, filtre et chauffage. * NE LES BRANCHEZ PAS DANS LA PRISE ÉLECTRIQUE.

5. Remplissez doucement l'aquarium avec de l'eau. Pour éviter de déplacer le gravier, déposer une assiette au fond de l'aquarium et verser l'eau dessus, tout doucement.

6. Disposez les plantes, les roches et les éléments de décoration.

7. Branchez le chauffe-eau et le filtre. Assurez-vous que le filtre est bien amorcé.

8. Ajoutez des produits qui établissent et maintiennent une filtration biologique supérieure (Cycle et Waste Control).

LA QUALITÉ DE L'EAU

A- La température

B- La limpidité

C- Le pH

Le pH ou potentiel hydrogène mesure l'activité chimique des ions hydrogènes (H+) en solution. Plus couramment, le pH mesure l'acidité ou la basicité de l'eau de l'aquarium.

Ainsi, dans un milieu aqueux à 25°C, une solution avec un pH:

Le pH est le premier paramètre à analyser et le aussi le plus important parce qu'il joue sur la qualité de vie de nos pensionnaires aquatiques.

Le pH est adapté à l'origine des poissons:

Schéma tiré du Guide d'aquariophilie élémentaire de Hagen

D- Le cycle de l'azote

La filtration assure l'épuration du milieu par les micro-organismes présents dans les masses filtrantes.

Permet la transformation des matières toxiques (ammoniaque, nitrite NO3, nitrates NO4) et favorisent le cycle de l'azote.

Schéma tiré du Guide d'aquariophilie élémentaire de Hagen

E- Ammoniaque ou ammonium?

Le 2e paramètre très utile dans l'équilibre chimique de l'aquarium est la mesure des taux d'ammoniac NH3 (forme la plus toxique) et de l'ammonium NH4.

F- La dureté

Le titre hydrotimétrique (T.H. ou G.H. en allemand pour GesamtHärte), ou dureté de l'eau, est l’indicateur de la teneur en ions calcium ou magnésium de l'eau.

La dureté s’exprime en ppm (ou mg/L) de CaCO3.

La dureté totale de l'eau est la somme de la dureté permanente et de la dureté temporaire.

G- Les plantes naturelles

Les plantes aquatiques jouent un rôle important car elles:

Des plantes aquatiques sont disponibles en animalerie.

Après l'installation des plantes, l'eau sera un peu trouble, mais elle s'éclaircira peu à peu.

LA MISE EN MARCHE DU NOUVEL AQUARIUM

L'AJOUT DES POISSONS

LE TRANSPORT DES POISSONS

LE CHOIX DE POISSONS EN BONNE CONDITION

Choisir des poissons en bonne condition à partir du début contribuera à éviter des problèmes.

En ce qui a trait au nombre de poissons (densité de peuplement), il faut tenir compte du volume de l'aquarium et de la surface d'eau en contact avec l'air atmosphérique.

Il est évident que les petits poissons ont besoin de moins d'espace vital que les grands.

La taille totale des poissons (adultes) détermine la quantité maximale d'individus (nombre).

FORMULE:

Il faut aussi considérer d'autres facteurs, selon les espèces:

La liste ci-dessous énumère les caractéristiques générales des poissons en bonne condition:

Au niveau comportemental:

Évitez de choisir des spécimens d'un système qui contient des poissons malades. N'acceptez pas un poisson qui aurait tombé sur le plancher!

Il est conseillé de garder un petit aquarium de quarantaine pour l'observation des spécimens nouvellement achetés et les traitements possibles.

L'aquarium de quarantaine servira aussi d'hôpital ou d'aquarium pour l'isolation en cas de problèmes de compatibilité ou d'autres circonstances inévitables qui pourraient résulter en une maladie.

L'ALIMENTATION DES POISSONS

On doit veiller à ne pas suralimenter les poissons pour éviter les maladies et les mortalités.

A- La nourriture vivante

B- La nourriture maison

C- La nourriture congelée

D- La nourriture naturelle de l'aquarium

SANTÉ ET MALADIES

La santé des poissons sera en fonction de l'entretien et de l'exploitation de l'aquarium.

Il est important de les garder dans des conditions environnementales constantes, ainsi, on évitera d'affaiblir le système immunitaire des poissons.

Voici quelques pathologies rencontrées en aquariophilie:

ENTRETIEN DE L'AQUARIUM

L'entretien de l'aquarium consiste en quelques tâches simples donnant comme résultat un environnement propre, stable et sain pour les habitants.

CHAQUE JOUR:

CHAQUE SEMAINE:

CHAQUE MOIS:

CONSEILS POUR L'ENTRETIEN

DIX RÈGLES ÉLÉMENTAIRES POUR UN AQUARIUM EN BONNE CONDITION

  1. Observer son aquarium quotidiennement
  2. Toujours penser à la filtration biologique
  3. Utiliser un bon conditionneur d'eau
  4. Éviter le surpeuplement
  5. Éviter la surnutrition et la malnutrition
  6. Varier l'alimentation des poissons
  7. Effectuer des analyses d'eau
  8. Effectuer des changements partiels d'eau
  9. Éviter les changements de température
  10. Avoir un atlas de référence

L'EXCLUSION COMPÉTITIVE

L'idée visant à éliminer les agents pathogènes de façon naturelle n'est pas nouvelle, mais ce n'est que récemment qu'il est devenu possible de la mettre en pratique.

Pour y arriver, il faut les exclure compétitivement des éléments essentiels dont ils ont besoin pour vivre et se développer. Cette opération s'effectue grâce à une communauté active de bactéries non pathogènes qui utilisent les mêmes éléments que les bactéries pathogènes et qui empêchent ceux-ci de se les procurer.

Les produits Cycle et Waste Control (de Hagen) incorporent des souches de bactéries à des concentrations très élevées pour faire profiter les aquariums d'avantages uniques. Inoculer l'aquarium chaque semaine avec les souches les plus efficaces de bactéries utiles naturelles profitera non seulement à la qualité de l'eau mais favorisera également la prédominance de ces souches particulières. Comme l'établissement d'une flore bactérienne efficace n'est pas instantané, ces produits ne donneront pas de résultats concluants à la suite d'une seule inoculation. Le concept est plutôt basé sur une administration hebdomadaire de la préparation bactérienne qui permet aux bactéries utiles, au bout de quelque temps, d'être en plus grand nombre que les agents pathogènes dans l'aquarium.

L'exclusion compétitive s'effectue à partir du moment où les bactéries non pathogènes deviennent supérieures en nombre. Ainsi, il y a de fortes chances que les bactéries utiles soient les premières à se procurer les éléments essentiels à leur croissance, empêchant ainsi les agents pathogènes d'en faire autant.

Il est important de rappeler qu'il s'agit d'un nouveau concept révolutionnaire dans le domaine de l'aquariophilie. Cependant, le temps est un facteur primordial dans l'établissement de concentrations efficaces de bactéries utiles dans l'aquarium. Tant que ces concentrations ne sont pas atteintes, l'aquarium n'est pas entièrement protégé contre les agents pathogènes. Une surdose du produit n'aura pas comme effet d'accélérer le processus, du moins pas de façon significative; les bactéries supplémentaires ne trouveront simplement pas d'endroit convenable pour se loger.

Au fur et à mesure que la concentration de bactéries augmente, celles-ci déplacent les intrus et créent de la place pour les bactéries qui seront ajoutées. Il en va de même pour le résultat visible de l'action du produit. Dans un aquarium souillé, la population bactérienne s'établit lentement mais solidement avant de commencer à éliminer les déchets organiques. Lorsque les souches de bactéries sont bien établies, celles-ci s'attaquent aux déchets organiques mais elles ont besoin d'un peu de temps avant d'atteindre leur vitesse de croisière. Un certain nombre d'inoculations peut être nécessaire avant que les bactéries soient en mesure d'éliminer les déchets organiques au même rythme qu'ils sont produits. C'est à ce moment que débute le long travail d'élimination de la matière organique accumulée au fond de l'aquarium.

Encore une fois, le secret réside dans l'administration périodique des produits afin d'établir et de maintenir une flore bactérienne qui aura tranquillement le dessus sur les espèces indésirables. Il est donc important d'insister sur le fait que ce produit doit être utilisé sur une base hebdomadaire pour atteindre les conditions optimales recherchées. La production de la population bactérienne nécessaire pour effectuer l'exclusion compétitive des agents pathogènes n'est en fait qu'un avantage supplémentaire de la concentration; ce n'est pas l'objectif visé au départ.

Il ne s'agit pas d'une potion magique qui élimine les déchets et la saleté d'un seul coup, mais plutôt d'un processus biologique qui nécessite du temps pour s'établir et fonctionner. De plus, l'entretien constant des souches de bactéries utiles est essentiel pour s'assurer que celles-ci remportent la bataille et soient continuellement en nombre supérieur.

L'EXCRÉTION ET L'OSMORÉGULATION

Les vertébrés éliminent une partie de leurs déchets métaboliques via l'intestin et la peau, mais la majeure partie de ces déchets est éliminée par des organes sécréteurs: les reins. Pour ce qui est de l'élimination des métabolites, les poissons, ainsi que les autres animaux aquatiques, sont confrontés à un problème particulier en ce sens que leurs branchies et leurs membranes buccales sont perméables à l'eau et aux sels.

Dans les océans, la salinité de l'eau est plus élevée que celle des fluides contenus dans le corps des poissons. L'eau que le poisson contient tend à s'échapper de son corps, tandis que les sels contenus dans l'eau de mer tendent à diffuser vers l'intérieur du poisson. C'est pourquoi les poissons marins boivent de l'eau de mer.

Contrairement, en eau douce, les poissons perdent des sels et absorbent de l'eau par leurs branchies parce que leur concentration interne en sels est plus élevée que celle du milieu dans lequel ils vivent.

Plusieurs des déchets azotés produits par les poissons traversent les reins qui jouent aussi un rôle dans le maintien de l'équilibre entre l'eau et les sels (homéostasie) en excrétant ou en retenant, certains minéraux. Les branchies aussi jouent un rôle de première importance dans les mécanismes d'excrétion en éliminant, principalement, l'ammoniac.

La pression osmotique des fluides corporels des poissons dépend de la concentration en minéraux et en composés organiques de ces fluides. Chez tous les poissons d'eau douce vivant dans leur milieu naturel, cette pression est plus élevée que celle du milieu environnant. C'est pourquoi l'eau a tendance à diffuser dans le corps du poisson à chaque fois qu'elle est en contact avec une membrane perméable comme les branchies, les membranes buccales et la surface de l'intestin. La peau et le mucus qui la recouvre réduisent de beaucoup la perméabilité à l'eau bien que de petites quantités réussissent à pénétrer dans le corps du poisson par la peau.

Afin de s'ajuster à cet afflux constant d'eau résultant de la différence des concentrations entre les milieux interne et externe, les poissons d'eau douce produisent de grandes quantités d'urine très diluée qui est hypotonique, c'est-à-dire dont la pression osmotique est inférieure à celle du poisson. Le volume d'urine produit dépend largement de la perméabilité de la peau, des branchies et de l'épithélium buccal. La perméabilité du mucus de la peau varie selon les espèces: le volume d'urine aussi.

L'osmorégulation joue un rôle prépondérant chez les poissons dans le maintien d'une concentration de sels constante. Les pertes en sels varient d'une espèce à l'autre, mais aucune espèce ne peut vivre plus de quelques jours sans un apport extérieur en sels.

Les branchies et les membranes buccales sont des sites d'absorption ionique très actifs nécessaires au remplacement des sels qui ont été excrétés ou à l'absorption des minéraux que la nourriture ne contient pas. Parmi les ions absorbés directement par ces structures, il y a le lithium (Li+), le sodium (Na+), le cobalt (Co++), le strontium (Sr++), le calcium (Ca++), le chlore (Cl-), le brome (Br-), le phosphate acide (HP04-) et le sulfate (S04-).

La majorité des poissons d'eau douce tolèrent mal les concentrations de sels qui ne sont pas spécifiques à leurs milieux naturels. Ils en souffrent davantage quand les changements sont brusques comme lorsqu'un poisson est transféré dans un aquarium dans lequel les paramètres physico-chimiques de l'eau sont différents de ceux d'où il provient.

ANNEXE 1 (à titre de référence seulement)

Les familles de poissons et leur pH préféré

Vivipares: 7.0 to 7.6
Rasboras: 6.2 to 6.8
Cichlidés africains: 7.8 to 8.5
Poissons arc-en-ciel: 7.0 to 7.4
Cichlidés sud-américains: 6.2 to 6.8
Poissons-chats sudaméricains: 6.2 to 6.8
Tétras: 6.2 to 6.8
Poissons rouges et kois: 7.0 to 7.5

Guide d'aquariophilie élémentaire (.pdf): www.hagen.com/pdf/aquatic/bagfr.pdf

Exemples de poissons et leur paramètres préférés

Réf.: Paragon, B. M., et all, Animaux familiers autres que chien et chat, Entretien et pathologie,
Recueil de médecine vétérinaire, Tome 162, no. 3, ISSN 0034 1843, École vétérinaire d'Alfort, p. 231.

Disponible en format numérique sur http://yannickmiller.com/aquariophilie